QU’ ENSEIGNER DU VIVANT D’ABORD AUX ENFANTS ?

!*!*!*! __Les enfants sont sur Terre pour apprendre DU VIVANT QUI TIENNE, celui DURABLE, CLIMATIQUE et PAYSAGISTE bien ordonné sur le plan THERMIQUE__ !*!*!*!

landscape management necessary on each slope of hill or mountain around the world against global warming

 

Plusieurs concepts simples sont à retenir et à partager mondialement :

1 – l’eau évaporée par les arbres en grande quantité est un ÉNORME stabilisant du climat local grâce au fait qu’un facteur de 35 fois l’absorption de chaleur de l’air sec est lié à cette humidité stockée ;

2 – l’humus spongieux (et favorable, même indispensable aux cultures bio avec paillage au sol), sans arrosage en trop, ne reste en place que si partout retenu à plat entre talus très arborés (de 1 m de haut minimum);

3 – de cette élégante façon très efficiente, l’air humide DENSE se dépose au sol, filtré pour faire un micro-climat réel bien délimité par les talus arborés…, tout en transformant en humus les poussières de l’atmosphère (surtout en pays aride) grâce à ce dépôt thermique puissant et doux ;

4 – ce monde a un besoin urgent d’échange de graines d’arbres, d’arbres fruitiers et de légumes diversifiés vers les pays arides ;

5 – Créer des parcelles rectangulaires étroites de maximum 8 m de largeur entourées de talus en les points les plus bas et humides des terres désertifiées ;

6 – rechercher des arbustes épineux à croissance rapide ayant des fruits qui seront d’abord plantés aux sommets extérieurs des talus de ces parcelles pour empêcher la pénétration d’animaux sauvages ;

7 – pour faire les travaux, se munir d’une pelle, d’une brouette, d’un chapeau, d’une grosse gourde pleine d’eau, de fruits, de bottes pour se protéger des serpents et des scorpions.

8 – faire des rondes en chantant et en tournant vers la gauche quand l’équipe est fatiguée, vus perfection vitale.

Voilà, enseignants et enfants de ce monde, il ne vous reste plus qu’à jouer à cela en joie de vous sentir bien en des énergies saines, vitales, en équilibre, avec toutes les variantes arborées et végétales que vous imaginerez pour recréer des vies autarciques responsables !

Jacques Testssert (un vieux bourlingueur climatique, à cimes entières, espérons-le pour le futur : sans tant  de cimentiers, comme je l’étais autrefois à comparer la dépense énergétique en ce métier entre procédés de fabrication du ciment entre « voie humide » et « voie sèche »)

Publicités